En 1958 Jacques Barget, agriculteur à La Rochette, trouva par hasard près de chez lui une pièce d'argent espagnole dans la parcelle d'un vieux cimetière reconverti en terre cultivée (Une paroisse disparue). Il m'a fait part de cette surprenante trouvaille en 1992, alors que je l'interrogeai sur les vestiges de l'église et du cimetière qui existaient encore lors de l'arrivée de sa famille sur l'exploitation en 1939. Des recherches historiques m'ont conduit à vérifier que le bourg de La Rochette était autrefois riverain d'un chemin de grand passage encore identifié sur le cadastre de 1824 comme le chemin de Saint-Léonard au Périgord. Ce chemin fut très certainement emprunté par les pélerins de Compostelle sur l'une des branches de la Via Lemovicensis qui reliait Vézelay à Saint-Jacques-de-Compostelle en faisant étape notamment à Saint-Léonard-de-Noblat et Périgueux.

C.B.