Exploitées dés l'époque gauloise, les mines d'or de Saint-Yrieix et ses environs coïncident avec les Monts du Limousin, c'est-à-dire avec la ligne de partage des eaux des bassins de la Loire et de la Garonne. Au début du XX° siècle, les recherches de mispickel aurifère de La Rochette étaient situées à proximité du village de même nom et à 3,500 km de Saint-Yrieix. Les deux éditions de la carte géologique au 1/80 000 ( Feuille de Limoges, n°164, 1° édition, par Le Verrier, 1897; 2° édition 1938) indiquent un filon de quartz SW-NE dans la région de La Rochette. Ce filon est encaissé dans des gneiss et sur le même alignement que celui de Laurièras.



Il existe à La Rochette un "chapelet" de sept fosses alignées SW-NE, deux d'entre elles à proximité immédiate du village ont été remblayées. Cet alignement se continue vers le Nord-Est par une zone quartzeuse qui traverse la route de Limoges à Saint-Yrieix, à proximité de Bourdelas. Toujours dans la même direction, on arrive aux fosses situées au Sud-Est de Gabillou et, plus loin, aux affleurements de Pierre Pinet compris dans la concession de Laurièras. Les fosses de La Rochette ont été signalées par Mallard.

source:  Les gisements aurifères du Limousin et de la Marche, A. Laporte, BRGM, 1965

 

 

Prospections à La Rochette en 1994 (Cogema) Vidéo: René Bélingard