le terroir de La Rochette ( Les Juillardies) photo: Jean-Pierre Chadelaud

 

La Rochette est une ancienne paroisse* à la limite du Limousin et du Périgord, traversée par un Chemin de Compostelle.Selon l'historien Ferdinand Lot, 32 500 paroisses sont dénombrées en 1328 sur l'ensemble du territoire. Quand la Révolution les remplaçe par des communes, 900 vont disparaître. La Rochette, aujourd'hui devenue un simple hameau situé sur la commune de Saint-Yrieix-la-Perche ( Haute-Vienne) fait partie de ces paroisses, en quelque sorte rayées de la carte. Plus exactement, son territoire s'est trouvé réuni à celui de la grande paroisse limitrophe, à savoir Saint-Yrieix.Mais le lieu de La Rochette tire ses origines d'un carrefour sur lequel s'était arrêté au VI° siècle Arédius, fondateur d'un monastère qui a donné naissance à la cité arédienne. Et l'église paroissiale de la Rochette s'élevait précisément, il y a quelques siècles encore, à l'endroit sanctifié par le premier établissement d'Arédius.

 

 

* *
*

 

*À l'époque du haut Moyen Âge, la paroisse désigne le lieu de culte, l'église et, par extension, les terres dont elle est dotée par l'évêque pour sa subsistance avec les tenanciers qui y vivent et lui versent la dîme. Le recteur ou curé a la charge (la cure) des âmes de ces tenanciers qui sont tenus d'y remplir leurs devoirs de chrétiens depuis le baptême jusqu'à l'inhumation des leurs dans le cimetière attenant à l'église ( encyclopédie Universalis)