Entre Saint-Yrieix et Coussac- Bonneval, le site de Marcognac est évocateur de ce que fut l'exploitation des carrières de kaolin du pays arédien. Selon les époques, 30 à 50 personnes travaillaient sur le site et un grand nombre possédaient un logement sur place dans de modestes pavillons spécialement construits pour les héberger. Durant deux siècles, Marcognac resta la propriété de la famille ALLUAUD. Les femmes et les enfants étaient également employés dans la carrière ou pour effectuer les tâches secondaires. Les journées de travail étaient de 12h et le dimanche était le seul jour de repos hebdomadaire. Une association de bénévoles assure les visites du site qui a été en partie restauré ces dernières années.

 

Marcognac de Christian Bélingard