Imprimer cette page

Coste

La famille Coste a pris possession d'une parcelle de 18 hectares, située aux Juillardies, en 1913. Conformément à la clause prévue dans un acte antérieur ( voir famille Bélingard), la construction des batiments sur cette parcelle découle de la démolition d'une grange et d'une maison de maître appartenant à l'origine aux héritiers Bonnet. Un agent immobilier a servi d'intermédiaire entre les vendeurs et l'acheteur.

Pierre-François Coste

Né à Coussac-Bonneval le 28 août 1871, il a épousé Marie Mazeaud, née le 6 octobre 1879, à Jumilhac-le-Grand. Le couple, qui est propriétaire d'une exploitation située à La Lande du Bost, achète la propriété des Juillardies entre 1910 et 1913, date de leur entrée effective sur l'exploitation.

Henri Coste

Né le 19 février 1910 à Jumilhac-le-Grand, Henri Coste est domicilié aux Valades. Il épouse Marie Lassince qui est née le 2 avril 1915 à Jumilhac-le-Grand. Le mariage a lieu le 30 septembre 1933. Henri est mobilisé en 1939 et il échappe de justesse aux Allemands, parvenant à regagner son domicile au bout de quelques mois.
Pendant la guerre, il héberge son beau-frère Camille Lassince qui a rejoint le maquis. Mais le danger est grand d'être repéré. Un matin les miliciens encerclent la maison mais ils ne trouvent pas les "terroristes" ( nom donné par les miliciens aux Résistants). Henri complète ses revenus d'agriculteurs par son activité de feuillardier.
Henri et Marie Coste ont deux fils: Raymond, né le 18 avril 1935 et Jean-Daniel né le 7 avril 1948. Ce dernier épouse Irène Divry en juillet 1969. Ils ont deux enfants: Hervé, né le 8 mars 1970 et Sandrine, née le 17 décembre 1972. Raymond Coste, resté célibataire, se consacre à l'exploitation.

Raymond Coste

Raymond prend la succession de ses parents en 1970 et s'occupe de la ferme jusqu'en 1981. A partir de cette date, une partie importante des terres est vendue. Les frères Coste achètent un garage automobile à Saint-Yrieix. Mais un membre de la famille reprend la ferme.

Hervé Coste

Hervé, fils de Daniel et Irène conserve trois hectares aux Juillardies qui lui permettent de s'installer comme agriculteur, en louant par ailleurs d'autres terres. Il pratique l'élevage bovin, avec en complément de revenus un élevage de porcs de la race locale, dite "Cul noir".

 

 


Précédent: Gibeau-Manganne
Suivant: ascendance Belingard