Imprimer cette page

Patrimoine

Comme on peut le voir sur certains documents d'archives, la paroisse de La Rochette comptait jadis un très grand nombre de granges ovales ( ou ovalaires). Celles-ci sont facilement identifiables sur les anciens cadastres dits "napoléoniens" (1824-1827 pour La Rochette).



Leur forme caractéristique a été représentée sur les plans réalisés à cette époque. Il n'était pas rare qu'un village compte deux, voire trois bâtiments réalisés suivant ce type architectural. Ces formes sont-elles spécifiques à une région et à un terroir ? Il est assez difficile de répondre à la question.

Dans le Nord de l'Espagne, par exemple, on rencontre également des granges à toiture végétale appelées "pallozas". Mais ces constructions offrent des volumes beaucoup moins importants.

L'une des particularités des granges ovalaires du Périgord-Limousin était leur impressionnante capacité de stockage. Cela correspondait aux pratiques agricoles qui consistaient à conserver à l'abri des intempéries, non seulement de la paille et du foin, mais aussi des légumes, tout en offrant au bétail un refuge pour l'hiver.


Précédent: remembrement
Suivant: article